Si la constipation est un désagrément plutôt connu, il n’empêche qu’elle doit être prise en charge aussi bien lorsqu’elle est occasionnelle que chronique afin d’éviter des conséquences plus importantes que le simple inconfort. Moins célèbre et pourtant tout aussi désagréable, l’impaction fécale doit également être traitée.

Il s’agit d’une accumulation des selles dans les intestins pendant plusieurs jours. Et la personne ne réussit pas à les expulser. Il existe heureusement des solutions simples et efficaces pour remédier à ces désagréments dont le Movicol fait partie.

Mode d’emploi et posologie du Movicol

Le Movicol se présente sous forme de poudre dosée en sachet à diluer dans de l’eau. La quantité de celle-ci varie selon le nombre de sachets à utiliser. Pour rendre la consommation du Movicol plus agréable, la poudre est aromatisée au citron. Mais l’on peut également ajouter du jus d’orange lors de la dilution de la poudre. Une fois le mélange réalisé, il peut être conservé au réfrigérateur pendant 6 h. Un délai au-delà duquel il devra être jeté. La posologie diffère selon l’affection à traiter. En cas de constipation, il est recommandé de prendre un à deux sachets le matin en une seule prise. En cas d’impaction fécale, la posologie est généralement de 4 sachets le matin et de 4 sachets le soir dilués dans un demi-litre d’eau. Et le traitement pourra durer 1 à 3 jours.

Mode d’action du Movicol sur la constipation

Le Movicol est composé de plusieurs substances ayant pour objectifs de soulager la constipation : du magropol, du bicarbonate de sodium, du chlorure de potassium et du chlorure de sodium. Si les 3 derniers sont des électrolytes importants pour éviter les carences, le magropol quant à lui est souvent retrouvé dans la composition des laxatifs osmotiques, il constitue une substance inerte permettant de conserver l’eau à l’intérieur des intestins et aussi d’augmenter le volume de selles pour en faciliter l’expulsion.

Contre-indications et effets secondaires

Comme tous les médicaments, le Movicol ne peut pas être utilisé dans tous les contextes. En effet, il est fortement déconseillé d’en faire usage dans le cas de certaines maladies comme la maladie de Crohn, mais aussi en cas de perforation ou d’occlusion intestinale ou d’allergie à l’un de ses composants. De même, il est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans. Il est toutefois possible de l’utiliser pendant la grossesse et l’allaitement.

De plus, la prise de Moviscol peut engendrer certains effets secondaires indésirables. On cite des maux de ventre et des ballonnements. Certaines manifestations peuvent être plus désagréables comme des diarrhées, des nausées voire des vomissements. En cas de réaction allergique, il est recommandé d’interrompre immédiatement le traitement. Si d’autres effets secondaires se produisent, il est préférable de consulter rapidement ou de demander conseil à son pharmacien.

Catégories : Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *