Lors de la création ou de la reprise d’une société, la première préoccupation d’un chef de projet est le recours à un comptable. Est-ce nécessaire ?
Le compteur n’est pas obligatoire mais conseillé. Cependant, il convient d’être prudent lors du choix, car la comptabilité ne doit pas être confiée à un comptable non qualifié.

Le compteur n’est pas obligatoire

La loi ne met aucune réserve sur le recours à un expert-comptable qu’il s’agisse d’une société ou d’une entreprise, c’est-à-dire que le recours à un comptable est à notre discrétion et donc non obligatoire.
Si la tenue d’une comptabilité est une obligation légale, aucune loi n’oblige la société à employer un comptable. Ils peuvent faire leurs propres comptabilités et fiscalités. Il en va de même pour les obligations sociales et légales.
Aujourd’hui, il existe des logiciels de comptabilité, ils sont utilisés pour simplifier leurs tâches comptables. Il a ainsi la possibilité de faire sa comptabilité plus facilement et lui-même. De plus, l’utilisation de ce nouvel outil technologique a l’avantage de gain de temps. Ainsi, il est possible pour un commerçant de concilier son activité avec ses obligations comptables.
De plus, l’auditeur remplit un mandat contractuel. Si vous voulez une coopération, vous devez l’engager. La nomination est faite par décision volontaire de la société.
Si vous voulez engager des commissaires aux comptes, ils ne sont pas liés par un contrat mais par une autre formalité appelée lettre de mission. Vos obligations, responsabilités et frais sont reflétés dans cette lettre.

Le comptable : le seul professionnel qui peut tenir la comptabilité

Bien que le recours au commissaire aux comptes soit issu de la volonté unilatérale de la société. Il est pourtant le seul professionnel qui peut tenir la comptabilité de la société. Ceci s’explique par le monopole de travail du comptable. Par conséquent, chaque entrepreneur doit recourir à un auditeur. Ainsi, le membre de la profession à élire doit être inscrit dans les statuts des commissaires aux comptes.

Sachez qu’un prestataire de services comptables exerçant son rôle en comptabilité, s’il n’est même pas titulaire d’un diplôme en comptabilité, a fortiori membre de la Charte des experts comptables, exerce une fonction illégale. C’est un délit puni par la loi.

L’expert-comptable Saint-Gilles joue également un rôle important lorsqu’il s’agit d’accompagner la société dans les différentes formalités de création ou lors d’un processus d’acquisition. L’expert-comptable est parfaitement compétent, cela n’empêche pas la société d’engager un autre professionnel. Le chef de projet peut également engager un juriste d’entreprise.

Pour quelles raisons recourir à un comptable ?

Bien que le contact avec un comptable ne soit pas obligatoire, il est nécessaire de collaborer avec eux pour les missions variées des experts comptables.

En pratique, l’emploi d’un commissaire aux comptes permet de faire respecter les lois comptables et fiscales applicables. Sa mission repose sur ce fait.

Ainsi, travailler avec un comptable nous permet de :

  1. Gagnez du temps. Cela permet au dirigeant de la société de se concentrer sur son propre travail. Cela peut aider à augmenter les ventes de l’entreprise.
  2. S’assurer de l’exactitude des documents comptables de l’entreprise et des annexes associées.
  3. Bénéficiez de conseils fondés et efficaces. Le conseil d’un commissaire aux comptes ne se limite pas à la comptabilité, il peut également s’étendre à la gestion de l’entreprise.

Bénéficiez-vous aussi des connaissances approfondies d’un professionnel compétent. Le commissaire aux comptes procède à une étude comptable durant un cursus de 8 années. Au cours de ces laps de temps d’apprentissage, ils acquerront des connaissances théoriques et pratiques. Vous n’avez pas à vous soucier de la comptabilité de votre entreprise, une comptabilité correcte et légale vous sera fournie.

Après tout, avec un comptoir, vous pouvez profiter d’une fonction totalement polyvalente. Les domaines fiscal, juridique, social et administratif sont des domaines d’activité d’un commissaire aux comptes.

Catégories : Finances

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *