Quelle que soit la taille de l’entreprise et son secteur d’activité, le service comptable est devenu un département indispensable. Il y a plusieurs options pour mettre à jour régulièrement sa comptabilité. Il est d’abord possible de la gérer soi-même ou la sous-traiter en intégralité ou en partie à un prestataire. Par ailleurs, on pourrait embaucher un comptable en interne.

Confier la comptabilité à un expert-comptable

La plupart des entrepreneurs confient la gestion de leur comptabilité à un expert-comptable. Les raisons invoquées pour un tel recours sont diverses. Il y a avant tout le manque de temps, de compétence ou de conseils. Même pour les entités qui veulent tenir leur propre comptabilité, il est possible de solliciter un expert-comptable, comme un expert comptable à Sautron,  notamment pour les PME et TPE. Il peut s’agir de la révision, l’établissement du bilan et des déclarations. Ces travaux peuvent être délicats sans une connaissance solide. Toutefois, l’approche la plus utilisée par les PME c’est de confier à l’expert-comptable toutes les tâches comptables, fiscales, juridiques et sociales. Ainsi, ils externalisent la tenue de leur comptabilité pour que l’expert-comptable puisse :

  • définir le Plan comptable adapté à la structure après diagnostic de l’organisation ;
  • définir le rythme de transmission de pièces comptables ;
  • s’assurer de la mise à jour régulière de la comptabilité ;
  • effectuer les déclarations fiscales dans les délais impartis, comme la TVA, la liasse fiscale, CVAE, etc. ;
  • établir les comptes annuels, comme le bilan, le compte de résultat et les annexes.

Le logiciel de comptabilité et ses fonctionnalités

Le logiciel comptable est l’outil de gestion le plus utilisé dans la pratique. Même si sa possession n’est pas obligatoire, il est essentiellement utile pour les entités qui veulent traiter elles-mêmes leur comptabilité. Ainsi, certains acteurs au sein des professions libérales sont concernés par ce type de logiciel à savoir les commerçants, artisans et autres. Ces derniers relèvent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et des régimes RSI ou RN. Pour les libéraux, il s’agit de ceux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC). D’autres entités peuvent aussi trouver un intérêt à utiliser le logiciel. C’est le cas de la plupart des associations ou comités d’entreprise.

Le logiciel permet de tenir correctement la comptabilité. Ainsi, il offre la possibilité de créer son propre plan comptable. Il en est de même pour la création de journaux comptables et la gestion des bordereaux auxiliaires. Il peut donc assurer la sérénité des documents financiers. Il fournit toutes les informations nécessaires lors d’un enregistrement d’une écriture, notamment les montants HT, TVA, TTC. En outre, il permet d’éditer à tout moment une balance comptable générale et une balance ciblée par comptes ou par date. Le logiciel aide pour l’édition d’un bilan et d’un compte de résultat. Comme il peut être utilisé pour clôturer des périodes d’une façon provisoire puis définitive. Ainsi, la réalisation de prévisions budgétaires est facilitée.

L’utilisation d’un logiciel de comptabilité est essentielle. Toutefois, il se peut qu’il ne soit pas suffisant pour gérer efficacement l’entreprise. Il faut d’autres fonctionnalités comme les logiciels de facturation, de caisse ou de gestion commerciale.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *