D’abord, un agent co doit avoir une solide connaissance du marché. Les produits et les services n’ont aucun secret pour lui. Il est aussi en mesure de connaître l’histoire et les informations sur la société qui le mandate. Il doit savoir manipuler le traitement de texte comme Powerpoint et Word. En plus de la connaissance de la bureautique, il doit être capable d’adapter ses techniques de vente et d’avant-vente à tous les contextes. Il doit savoir les techniques de base du management et du marketing. Sa mission est aussi de démarcher les clients et les outils de planification. Pour atteindre beaucoup d’autres types de clients, la maîtrise des langues étrangères est utile.

Pour ce qui est des qualités, il est obligé d’avoir del’honnêteté. Puisque son activité est principalement constituée de rebondissement : la négociation et la perte de certains clients, il doit être capable de résister autant à la pression qu’au stress. L’autonomie figure parmi les conditions et les qualités d’un agent co. Puisqu’il est constamment en relation avec sa clientèle, il doit disposer d’une capacité relationnelle. Il aura une capacité de conviction et de compréhension. Il doit être capable de conseiller ses clients ; il est persuasif. Les besoins de sa clientèle varient selon le contexte. La capacité d’adaptation de l’agent est ainsi souhaitée.

Quels diplômes à fournir pour effectuer le métier d’un agent co ?

Le diplômé le plus recommandé est du bac professionnel axé sur la vente et le commerce. Sinon, il doit disposer d’un bac STMG et bac ES. Pour mieux se lancer dans le travail, l’agent co peut avoir le DUT ou les BTS. Ces derniers constituent généralement : la techinico-commercial ; la négociation et la relation client ; le management des Unités Commerciales. Pour ce qui est du diplôme de DUT,  l’étude sur latechnique de commercialisation est appréciée. Pour s’étendre encore sur le bac+ 3 et licence, les trois propositions suivantes sont les plus choisies : la licence  en commercialisation de services et de produits ; la licence professionnelle de commerce et distribution ; la licence professionnelle techni-commercial, etc. Il est possible aussi de se procurer du diplôme axé sur ce travail, auprès des écoles supérieures de commerce. La France est un pays qui regorge de plus de plus d’écoles supérieures, notamment sur le commerce. Profitez-en !

Le statut et le support juridique d’un agent co

Cet intermédiaire commercial est libre de choisir le statut juridique par lequel il décrochera son travail. Les décrets, la loi et les codes français mentionnent régulièrement l’agent co et sa structure juridique.

À titre d’exemple, le code de commerce met au clair la définition de l’agent co, dans l’article L134-1. Les autres articles comme le  L110-1-6,R134-6, R134-7 ainsi que le R134-15 mentionnent aussi l’agent et son statut. En ce qui concerne l’immatriculation, le code de travail en parle dans l’article D7312-2. Pour ce qui est du mandat de l’agent, l’article L134-4 apporte une explication claire sur le statut et sur l’agent. Le support juridique différera selon le contrat. Si ce contrat est de MIOBSP (Mandat d’Intermédiaire en Opérations de banques et de services), le statut de l’agent est déterminé par le code monétaire et financier, plus précisément dans l’article L519-1.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *