Le licenciement régulier créé en 2008 est parfois qualifié à tort de licenciement régulier et constitue une manière amicale de résilier un contrat de travail. Il a été conclu par un accord mutuel entre salariés et employeurs et a connu une croissance significative au fil des ans. Rien qu’en novembre 2018, le ministère du Travail a enregistré 37600 résiliations de contrat. C’est la manière la plus à la mode de mettre fin à un contrat de travail ces dernières années.

Pourquoi recourir à l’employé pour mettre fin au contrat ? Comment demander au contrat de résilier votre contrat de travail ? Quel calendrier doit être suivi pour la résiliation de routine ? Nous avons expliqué toutes les informations sur les conditions et les étapes de la procédure de résiliation du contrat.

Qu’est-ce qu’une rupture conventionnelle ?

Le licenciement traditionnel est le seul moyen pour les employeurs et les employés de négocier et de licencier le CDI travaillant dans le secteur privé. Pour les salariés ou les employeurs, le licenciement régulier présente de nombreux avantages.

Attention : les salariés sous contrat à durée déterminée, les salariés sous contrat temporaire ou les fonctionnaires ne peuvent pas résilier le contrat. Par conséquent, la résiliation du contrat à durée déterminée est effectuée en particulier conformément à d’autres règles.

Pour en voir plus, vous pouvez faire appel à salaire brut en net.

Quelles conditions pour la rupture conventionnelle ?

La rupture du contrat entre l’employé et l’employé doit être convenue par les deux parties avant qu’elle ne puisse se produire.

Cependant, dans certains cas, la loi interdit la résiliation du contrat malgré l’accord de toutes les parties :

En cas de fraude ou de consentement insuffisant :

Des interruptions régulières sont obtenues par des moyens frauduleux. Par exemple : l’employeur a obtenu la permission par des moyens inappropriés ou par accident

Le consentement des parties n’est pas libre. Par exemple : le salarié est sous pression de l’employeur pour l’inciter à choisir la résiliation du contrat, ou il a subi un harcèlement moral qui conduit à la signature de la résiliation du contrat

Si le médecin professionnel déclare que l’employé n’est pas apte à signer le contrat, résiliez-le. Il ne fait aucun doute qu’il est nécessaire d’envisager un licenciement ultérieur pour incapacité.

Si le licenciement est utilisé pour contourner le licenciement pour protéger les employés

S’il est recommandé de faire une pause au sein de l’entreprise :

Régime de sécurité de l’emploi (PSE)

Convention collective (GPEC) sur la gestion prospective des emplois et des compétences

Convention collective sur la résiliation du contrat collectif

Attention: dans ces trois cas, l’employeur peut vérifier la demande de résiliation du contrat du salarié.

S’il y a ces raisons invalides, le juge peut abolir la résiliation du contrat et la reclasser comme licenciement sans motifs réels et sérieux. Cela obligera les employeurs à verser aux employés des indemnités de licenciement injustifiées.

Quelle procédure pour la rupture conventionnelle ?

Quelle est la procédure normale de rupture en 2021 ? La procédure peut être lancée à l’initiative de l’une ou l’autre des parties, et elles conviendront d’un commun accord des conditions de la résiliation de leur contrat. Dans la plupart des cas, la procédure est initiée par les salariés. Ensuite, il est possible de s’appuyer sur le modèle de demande de rupture conventionnel.

La négociation se déroule en une ou plusieurs réunions, et l’heure et la date de la négociation sont librement décidées par les deux parties. Ils doivent fixer ensemble les conditions de rupture.

Au stade où l’employeur invite à l’entretien, il est fortement recommandé que l’employeur convoque formellement la demande par lettre recommandée, accusé de réception (LRAR) ou expulsion.

Veuillez noter : « Lettre de résiliation régulière » est une demande écrite pour une partie de mettre fin à la demande de résiliation de l’autre partie. Pour les documents négociés et soumis à l’approbation des deux parties, nous nous référons davantage à la « convention de résiliation régulière ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *