Une bosse douloureuse est apparue à l’avant du pied ? Ainsi, vous avez probablement hallux valgus, communément appelé “oignon”. Cette difformité osseuse, qui touche une personne sur quinze, principalement des femmes (90%) dans la cinquantaine, peut être très douloureuse et handicapante. Et ce à plusieurs niveaux.

Hallux valgus (du latin hallux – premier orteil et valgus – vers l’extérieur) est une déformation lentement progressive du gros orteil. Sa déviation provoque une protubérance, l’oignon, autour de l’articulation, sur le premier métatarsien. On fabrique souvent des chaussures étroites avec des talons hauts responsables de cette affliction. Cela explique en partie pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes. Mais il peut y avoir d’autres causes.

Hormis sa forme congénitale, rare, touchant les enfants, l’oignon n’est pas héréditaire. Ceci étant dit, l’angle du gros orteil est peut-être déjà élevé à la naissance. Cette distorsion peut ou non s’aggraver et causer de la douleur, selon la façon dont on marche et les chaussures qu’on porte.

D’autres anomalies peuvent favoriser la déformation du gros orteil. Comme un ligament trop souple, pieds plats ou rétraction du tendon d’Achille et des muscles fléchisseurs des orteils.

En plus de la douleur déjà mentionnée, l’hallux valgus peut avoir de nombreuses conséquences, notamment :

  • Bursite avec risque d’infection ;
  • Orteils qui se chevauchent ;
  • Douleur sous la tête des autres métatarses, principalement la seconde, due au déplacement de la charge du gros orteil vers les orteils voisins ;
  • Les callosités (cornes) sur le bord interne du pied et le gros orteil ;
  • Un ou plusieurs orteils à griffes (rétractés), avec ou sans callosité.

Une consultation est nécessaire dès que la douleur et la déformation du gros orteil apparaissent. Plus tôt un spécialiste interviendra, mieux il pourra prévenir la progression ou corriger la déformation avant qu’elle n’augmente. Le diagnostic sera fait par une radiographie frontale et une radiographie de profil (debout) des deux pieds. Il évalue le degré de déviation de l’orteil et son impact sur le squelette du pied.

Quand opérer ?

Il y a quatre raisons principales d’exploiter un hallux valgus :

  • Douleur (non soulagée par des analgésiques ou d’autres moyens auxiliaires) ;
  • La souffrance mentale ;
  • La frustration de ne pas pouvoir choisir librement ses chaussures
  • La prévention des maladies dégénératives (arthrose).

Si les deux pieds sont affectés, ils peuvent être opérés simultanément, en fonction de l’ampleur de la déformation, du type de chirurgie, de l’âge du patient, de son activité et de son seuil de douleur. L’avantage : le patient n’aura à faire face qu’une seule fois au postopératoire (douleur, incapacité temporaire, incapacité de travail).

L’opération peut être réalisée par chirurgie ouverte ou chirurgie mini-invasive

La technique percutanée nécessite l’insertion d’une broche de 2 mm de diamètre. Le patient peut encore marcher, avec des chaussures spéciales. La broche doit être contrôlée chaque semaine pendant le mois qui suit l’intervention chirurgicale, puis elle peut être facilement enlevée sans anesthésie.

Après une opération ouverte ou peu invasive, le pansement est changé toutes les semaines, les points de suture sont enlevés après trois semaines. Le spécialiste contrôle après 6 semaines, 3, 6 et 12 mois, selon l’évolution de la guérison. Selon le patient, la période postopératoire et de récupération peut être spectaculairement facile ou difficile.

Catégories : Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *